À la une, Famille

Aux enfants du confinement

Aujourd’hui, je choisis d’écrire un article pour dire merci aux enfants pendant cette période de confinement.

Merci aux soignants, hôtesses de caisse, routiers ….

Chaque jour, depuis quelques semaines, nous remercions toutes les personnes vitales qui continuent à travailler pendant cette période de confinement.

Oui, ils risquent leur vie pour nous permettre d’être soignés, de nous alimenter, d’assurer la continuité des cours…

Mais il y a des oubliés comme le personnel qui s’occupe de l’entretien à l’hôpital, ceux qui préparent les repas …

Je souhaite vous dire MERCI.

Merci à tous ainsi qu'aux enfants du confinement

Un énorme merci pour votre dévouement et le peu de reconnaissance que vous pouvez recevoir du gouvernement, voire même de votre employeur ou pire encore de vos voisins.

Les enfants du confinement

Je suis maman de deux enfants : 5 ans et 16 ans et j’ai mon beau-fils de 16 ans qui vit aussi chez nous.

De ce fait, je peux donc les observer face à ce confinement.

Confinement coronavirus

A juste titre, je voudrais remercier nos enfants qui sont admirables lors de ce confinement. Voici pourquoi je les trouve formidables eux aussi :

  • parce qu’ils respectent les règles de confinement.
  • car ils s’adaptent à l’école à la maison. Pour mes deux lycéens, ils doivent s’adapter à chaque prof qui travaille sur des supports différents, un manque d’information … Pour Mimi, elle doit accepter que maman soit aussi sa maîtresse.
  • le manque de leurs copains, copines qui n’est pas facile tous les jours surtout quand on a des liens forts avec certains. Ils acceptent de ne pas les voir, car ils comprennent que c’est important.
  • pas de possibilités de voir leur famille : papi, mamie, tonton, tatie … Là aussi, le manque est parfois difficile et les appels en visio sont certes une solution, mais les câlins sont perdus.
  • un temps de sortie chronométré (qu’on ne prend pas du tout pour certains ou de temps en temps pour certains). Ils respectent les consignes sans rechigner.
  • il y a ceux qui ont la chance d’avoir un jardin et ceux qui ne l’ont malheureusement pas. Je suis admirative de leur application à rester confiné.
  • pas de pratique de leurs activités : danse, sort, musique … Oui, en tant que parents, on tente de leur proposer des activités qui peuvent compenser, mais ce n’est pas la même chose.

En plus de tout cela, ils doivent parfois subir la mauvaise humeur de leur parent qui doivent continuer à gérer le quotidien et bien plus.

Et nous, parents

Nous tentons tant bien que mal de les rassurer alors que nous ne sommes pas forcément nous-même rassurés.

Merci à chacun d’entre nous, car pour la plupart, nous respectons ce confinement avec application et montrons le bon exemple à nos enfants.

Nous sommes parents, maîtresse, femme, mari, confident, animateur … Mais quelque part, c’est notre devoir.

Nos enfants devraient vivre dans l’insouciance ce qui n’est pas le cas actuellement. Oui, je sais que c’est important dans cette crise sanitaire d’être confiné, mais on leur vole une partie de leur vie et de leur enfance.

En espérant que cette situation ne perdure pas trop longtemps. Le temps nécessaire bien sûr mais pourvu que cela ne soit pas de trop.

Je suis fière de nos enfants. Ces enfants qui vivent une situation inédite et qui sont extraordinaires.

Je suis épatée par leur force. Pourtant, je ne vous cache pas qu’à l’annonce, du confinement je me suis inquiétée pour eux et finalement ils sont tellement forts.

Bravo et merci.

Bravo aux enfants du confinement
Facebooktwitterpinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.