Ma Vie

Billet d’humeur : Ce corps qui ne m’appartient plus…

Mon corps, cela fait 42 ans que je le connais et que j’ai appris à vivre avec.
Pendant 35 ans, j’ai plutôt bien cohabité avec lui.
Mes grossesses ont changé mon corps, mais je l’ai bien vécu. Ce corps était le mien et en même un corps de maman en devenir.
2012, son 1er coup bas : il décide de me fait défaut.
 C’est une 1ere  attaque de sa part, il va me falloir l’accepter et apprendre à vivre avec.
Je navigue entre l’hôpital et la maison, de médecins en médecins, de traitements en traitements.
Je ne gère pas.
Pas facile a 35 ans d’avoir un corps qui à 90 ans et de savoir qu’à un moment, quand il me fera de plus en plus défaut, je vais devoir certainement me déplacer en fauteuil roulant.
Je ne veux pas me plaindre, mais c’est dur. Oui, je me dis que d’autres personnes doivent avoir des problèmes de santé peut-être bien plus difficile que moi, mais quel est l’outil qui me permet de me dire que je suis moins ou plus. Je ne l’ai pas trouvé.
Je me cache souvent derrière un sourire, un « ça va » alors que mon corps me crie que non ça ne va pas. Mais je ne veux embêter personne avec MES douleurs et MON corps qui petit à petit me lâche. Et, chez moi quand je suis seule je pleure, j’en veux à ce corps qui me fait mal alors que j’ai toujours tenté de prendre soin de lui.
Et viens ensuite la 2e trahison de celui-ci, comme ci la 1ére n’était suffisante. Cette trahison est plus sournoise, elle ne fait pas mal au sens propre du terme, mais l’attaque sera difficile sur mon mental. Cette trahison s’installe petit à petit, doucement sans faire de bruit.
Quand je vois mon docteur, ce qui est régulier, toujours cette petite phrase : 
« vous avez pris du poids, non ? ».
Oui, je le vois car la petite robe que j’aimais tant ne me va plus. Et bien oui, il a décidé de m’achever.
Vous vous dites certainement, que ce n’est pas grave. Oui j’ai pris du poids, mais ce n’est pas douloureux.
Et bien si pour moi ça l’est. La douleur est dans mon esprit, je ne m’accepte pas comme ça, je ne connais pas ce corps, je me sens mal dans celui-ci.
Je ne veux plus me peser, je ne veux plus me regarder nue dans un miroir, je n’ai plus envie de mettre de jolies robes.
Et là, encore une fois il a le contrôle sur moi, car je prends du poids à cause des médicaments. Je suis donc démuni face à son attaque une fois de plus.
Mon corps ne m’appartient plus, je le déteste. Je sais que pour les années à venir, je n’aurais plus jamais le contrôle sur lui. Il est le seul à avoir mon destin entre ses mains et pour ça, je le hais.
Vinie
Facebooktwitterpinterest

2 thoughts on “Billet d’humeur : Ce corps qui ne m’appartient plus…

  1. Très touchant… Ton récit me raconte aussi mon histoire, après 1an de souffrances physique et psychologique on m'annonce une fibromyalgie. 32 ans… Cela fait 4 ans que ma vie se passe entre séjour à l'hôpital et la maison. J'ai pris 25kg avec les médicaments, perdu mon travail que j'aimais tant… Et le regard des autres qui juge souvent… Bon courage ��

  2. Géraldine,je ne peux malheureusement que trop te comprendre. Ce n'est pas une vie mais nous n'avons pas le choix que d'avancer dans la vie du mieux qu'on peux. Si tu as besoin de parler, ce sera avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.