Famille

La course aux apprentissages

Depuis que je suis maman, il y a un point qui m’énerve plus que tout ce sont les questions qu’on te pose sur ce que sait faire ou non ton enfant au fur et à mesure qu’il grandit.
Quand il est bébé, c’est :
  • Est ce qu’il fait ses nuits ?
  • Il a marché à quel âge ?
  • Il a parlé à quel âge ?
  • Il tient assis ?
  • Il mange avec ses couverts ? ….
Puis, quand il grandit, nous avons droit à :
  • Il est propre ? 
  • De jour comme de nuit ?
  • Il mange des fruits / des légumes ? ….
Vous pensez que c’est fini mais non (vous y avez cru ? ). Vient ensuite l’entrée à l’école :
  • Il pleure encore le matin ?
  • Il sait compter jusqu’à combien ?
  • Il sait faire des ronds ?
  • Il reconnaît des lettres?
  • Il sait écrire son prénom ? …
Vous en train de vous dire mais qu’est ce que cela peut bien faire qu’on lui pose ces questions, il est où le problème ? 
Le problème est que souvent ces questions sont posées par d’autres parents qui veulent comparer leur enfant au vôtre.

“Ha oui, elle n’est pas encore propre la nuit ???” 

“Le mien est propre la nuit depuis qu’il a 2 ans et demi et du jour au lendemain ça s’est fait tout seul.”

“Mais comme je suis contente pour toi.” (C’est ironique).
Bref, je pense que vous l’avez compris cela me met hors de moi de toujours comparer les enfants entre eux.

Chaque enfant est différent et à un rythme qui lui est propre. 
On ne peut pas et on ne doit pas les comparer. Laissons les vivre tranquillement sans leur mettre de pression.

Pour Loulou, j’ai subi cette pression “ha mince, mon fils ne fait pas ça alors que celui d’untel sait le faire”.

Jeune maman, cela m’a généré beaucoup d’angoisse et chaque visite chez le pédiatre ou le doc était accompagné d’une liste de choses pour savoir s’il était normal.

Pour Mimi, je ne subis plus cette pression. Je la laisse vivre à son rythme et je ne me mets pas de pression concernant ses apprentissages (et je ne lui en mets pas non plus). Elle évolue et je le vois. Bien sûr que je suis fière d’elle quand elle fait de nouvelles choses, mais je n’ai pas besoin de savoir si sa meilleure copine sait le faire aussi pour en retirer du bonheur.
Il n’y a pas de règles écrites (que je sache) avec à chaque âge ce qu’un enfant doit absolument savoir faire ou non. 
N’a t’on pas assez de pressions comme ça tout au long de notre vie pour ne pas leur laisser un peu d’insouciance et les laisser vivre à leur rythme quel qu’il soit ?

Surtout que la pression commence dès l’école donc laissons leur au moins leurs 3 premières années pour vivre à leur rythme.

Vinie
Facebooktwitterpinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.