À la une, Ma Vie

Mes absences

Beaucoup d’entre vous viennent me lire depuis un peu plus d’un an maintenant, mais je n’ai jamais réellement fait part du pourquoi je suis parfois absente sur de plus ou moins longues périodes.
Mes absences
Mes absences
J’ai quelques amies ou de la famille qui me suivent et lisent mes articles, mais vous êtes nombreux à ne pas forcément savoir.
Je suis malade.
Je souffre depuis mai 2012, de douleurs chroniques. J’ai vu plusieurs rééducateurs fonctionnels, rhumatologues, chirurgiens … Et j’ai été aussi hospitalisé de nombreuses fois que ce soit en hôpital, clinique ou centre de rééducation.
Je suis malade, mais je ne sais pas vraiment de quoi réellement, mais il y a quelques certitudes, mais je ne vais pas vous faire mon dossier médical ce qui serait bien trop long et bien trop ennuyeux.
Ma vie au quotidien, c’est la douleur, je n’ai pas de répit. Je souffre de jour comme de nuit, 365 jours sur 365 jours, du lundi au dimanche…
Pas de jours off pour les douleurs
Pas de jours off pour les douleurs
Ma vie, c’est la douleur, c’est ma compagne, mais pas mon amie.
Parfois, la souffrance occupe tout mon esprit et je ne peux pas penser à autres choses.
J’essaie d’être une maman et ces jours-là, le peu d’énergie que je suis capable d’avoir, je la conserve pour mes enfants et par conséquent, je m’absente des réseaux et du blog. Il m’arrive parfois de ne même pas pouvoir me rendre à un événement alors que celui-ci me tient vraiment à cœur et je suis tellement déçue. 
Cette douleur me prend tout, petit à petit et c’est parfois très difficile à vivre.
La douleur, ma vie
La douleur, ma vie
Ce blog, je l’ai ouvert à un moment de ma vie où je me sentais tellement seule avec ma douleur que je l’ai pris comme une aide pour me sortir de l’isolement qu’entraîne la douleur et pour avoir aussi un but, d’avoir un semblant de vie “normale” en travaillant sur mon blog, mais je me suis vite rendu compte que parfois le rythme est compliqué avec ma vie de malade.
Donc oui, je suis obligé de m’absenter pour me reposer, pour prendre soin de moi, pour tenter de combattre cette douleur, parce que je suis trop fatiguée, parce que j’ai trop mal pour rester assise ou couchée, parce que parfois je suis obligée de prendre des médicaments tellement forts que je ne suis pas capable de réfléchir correctement, de me concentrer, que je passe plusieurs minutes pour parfois tenter de me rappeler d’un mot..
Je ne souhaite cette vie à personne même pas à mon pire ennemie. Personne ne peut comprendre la douleur chronique à part celui qui la vit au quotidien.
Je ne souhaite que vous soyez peiné, apitoyé sur mon sort en écrivant cet article, mais je souhaite juste vous expliquer pourquoi parfois, je ne suis pas régulière dans mon activité. Je m’accroche à la vie, mes enfants, à ma famille, à mes amis et à mon blog.
Je voudrais toujours tout bien faire, mais je suis obligée d’écouter mon corps, car si je ne le fais pas je le paie au centuple. 
Je ne souhaite pas que ma maladie soit le sujet principal de ce blog, mais elle fait partie de ma vie, vie que j’ai choisi de partager avec vous. Et malheureusement, la vie n’est pas faite que de paillettes et de licornes, il y a aussi des choses difficiles. Je souhaite que ce blog soit à mon image honnête, sincère et je veux créer avec vous une relation de confiance donc je pourrais partager aussi des avis négatifs sur des produits, des adresses ou des choses par forcément agréables de ma vie.
Pour ceux qui souhaitent échanger sur ce sujet, je reste à votre disposition et je suis totalement ouverte à la discussion. Et si ce témoignage retentit en vous, je pense être une personne gentille et à l’écoute donc n’hésitez pas me contacter.

Vinie
Crédit photo : @ma douleur, ma vie
Facebooktwitterpinterest

2 thoughts on “Mes absences

  1. je te comprend !! je vie moi aussi avec des douleurs chroniques alors je sais ce que c'est. parfois je ne peux même pas rester assise devant l'ordinateur plus de 5 minutes. alors aussitôt que je me sens mieux, je mets les bouchées double mais ça m'oblige aussi a me distancer de mon blog et des réseaux sociaux…

  2. Oui malheureusement, la vie avec des douleurs chroniques tournent autour de celles ci car nous n'avons pas le choix que d'écouter notre corps parfois avec regret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.